Visions

Sourire délavé de joie / Yeux humides percés aux fils d’acier / Sonore douleur au chrysalide cuivre clair / Tendre, rêche bicéphale / Sirupeuse mandragore aux yeux d’argent

Novembre 2020

  • Arvo Steinberg
  • Visions
  • 86 pages ; 19 x 12 cm ; broché
  • 7 euros (+1,90 de frais de port)

commander en ligne sur bigcartel

Tous les livres ici

En chevet, Butor et Char mais surtout les cauchemars, les rêves et les symboles d’un autre siècle. Arvo Steinberg écrivain de langue française mais venu d’ailleurs, musicien de textures et conteur de vers libres, navigue entre les styles et les rôles, entre édition, illustration et écriture.

Arvo Steinberg a reçu pour les dix premiers poèmes de Visions le prix de la francophonie à Paris Sorbonne en 2017.

Cela car­bure, usine vers la déli­ques­cence. Mais cette apo­ca­lypse est presque une fête. L’homme tombé se relève sauf si un alli­ga­tor — tel un pan­go­lin — le ter­rasse. Quelques frag­ments épars d’espérance pointent.
Mais cela res­semble à une vue de l’esprit digne des imbé­ciles. Entre lait et cya­nure, la ruée se fait là où tout bascule.

Courage, fuyons.
Mais après avoir pris le temps de savou­rer de telles visions purgatives.

Jean-Paul Gavard-Perret

(lire la chronique entière)

Sommes-nous au bord d’un monde surréaliste ? Il y a très certainement une rencontre fortuite, de celles que rapporte le Comte de Lautréamont. Car ces associations, ces ajoutements qui semblent arbitraires sont tout le contraire d’un hasard, ou dès lors, un hasard qui n’aurait rien d’aléatoire, mais devenant une littérature conçue comme une martingale. Le sens s’abouche au sens, un mot à son épithète, un verbe avec un autre verbe, juste pour leur sonorité, pour des liens profondément énigmatiques que le poète connaît dans son intuition. Ainsi, les isotopies servent de fil à des textes funambulesques, les mots ne s’éprouvent qu’au contact d’un art poétique de toutes pièces inventé. N’est-ce pas la mission la plus haute du créateur ?

Didier Ayres

(lire la chronique entière)

Défilement vers le haut