Nommer néanmoins

J’entends sa voix tisser du sens avec des sons, j’entends ses feuilles ébruiter le vent à petite voix, j’entends ses bouvillons appeler les soirs, et les rires de ses lavandes, et les plaisirs et les mélancolies que jettent au ciel ses mouettes, bientôt l’été !

Septembre 2022

  • Philippe Longchamp
  • Nommer néanmoins
  • Peinture de couverture : Jeanne Held
  • 94 pages ; 13 x 20 cm ; broché
  • 15 euros

Commandez en ligne ou contactez-nous sur milagro.edition(at)gmail.com pour utiliser un autre moyen de paiement (chèque et espèces)

Livraison à domicile sous 10 jours
Livraison en librairie
sous 3 à 10 jours

Tous nos livres ici

Ouvrage où l’on retrouve cette heureuse faculté qui caractérise [le poète] de transposer le passé en une émerveillante narration, là où chez d’autres les mêmes faits n’auraient provoqué que regrets et nostalgie. À Léger bruit d’abeilles , succèdent Debout chez les allongés, suivi d’Amoureux très amorcés et de Charpie rouge flamme pour finir En petite pente, savoureux intitulés des différentes parties du livre et qui démontrent cet art de la nomination que Phlippe Longchamp semble revendiquer dès le titre de l’ouvrage.

Tout un art de conteur en réalité, et qui consiste aussi, à bon escient, à ne pas nommer, à entretenir le mystère quant au sujet de la fable que l’auteur va dérouler à la suite : qui est-il celui-ci qui n’a quasi rien sous son crâne si elle s’y séjourne ? Quelle est-elle cette égale, une ouverte, une qui se choisit sans broncher et s’autorise ?

Claude Vercey, revue Décharge

(lire la chronique entière)

Défilement vers le haut